Logo Soci�t� Foresti�re

Lauréats 2013

Catégorie A :
Forêt & Biodiversité

 

1er Prix : Patrick MULLER

Comme une partition...

Dans une forêt qui peut nous paraître assez "pauvre" à nous, simples promeneurs, la moindre espèce vivante a son interaction avec la nature. Nature qui joue au jour-le-jour sa partition, tel ces mésanges posées comme des notes, attendant le moment opportun de laisser entendre leur gazouillis, et qui, au gré de leur vol alerte et sporadique, déverseront leurs fientes ici et là, contribuant ainsi au renouvellement de la forêt.
 

 

2ème Prix : Laurent NICOD

Des arbres jusqu'au Ciel

J'ai fait cette visite de forêt primaire avec mes enfants de 7 et 10 ans. Je tenais à ce qu'ils voient une forêt primaire. Un véritable choc pour eux et pour moi. La taille, la magnificence de ces arbres (Redwood), leur âge qui nous renvoie à notre modeste condition humaine.
 

 

3ème Prix : Ludovic MESNILDREY

Rencontre improbable

Ce cliché a été réalisé en période de brâme sur un secteur que je fréquente depuis mon enfance lorsque aux premières lueurs du jour, la brume s'évaporait lentement du plan d'eau. Cette photo est la troisième d'une série de quatre ou je photographiais le passage du cerf dans l'eau lorsqu’une carpe s'est invitée au spectacle. Sacré coup de chance que je ne connaitrais probablement pas deux fois dans une vie ! Sur la droite de la photo, le sillage témoigne encore du passage d’une biche et de son faon de l'année juste avant le cerf. J'ai choisi de présenter cette photo parce qu'elle évoque pour moi la réunification de trois espèces qui évoluent chacune dans un milieu différent au sein d'une ambiance emblématique de la forêt, mais aussi parce qu'en la voyant, je ressens des sensations identiques à ce que j'éprouvais ce matin de septembre. J'espère vous faire partager à mon tour ces émotions.
 

Catégorie B :
Forêt & Industrie du bois

 

1er Prix : Jonathan SAULNIER

Exploitation de hêtre en futaie cathédrale

La forêt domaniale d'Eawy, gérée par l'ONF, est une des plus belles futaies cathédrales de France. Sa production de hêtre de qualité est mise en valeur par une scierie locale. L'image fait se répondre l'horizontalité des troncs abattus à la verticalité des arbres sur pied afin de montrer que la gestion durable est un cycle, un renouvellement permanent.
 

 

2ème Prix : Véronique LESTOQUOY

L'arbre testament

L'arbre, par l'industrie du bois, fournit le papier représenté ici par un testament du 18ème siècle. L'homme et l'arbre ont un destin lié. L'humain, par la déforestation massive, risque de provoquer sa propre destruction et d'inscrire ainsi le testament de l'humanité dans le cœur des arbres.
 

 

3ème Prix : Christian MULLER

Surveiller sa forêt depuis les airs... un rêve ?

Quel forestier n'a pas rêvé de suivre et choisir ses arbres depuis les airs... Cela éviterait bien des torticolis et autres maladies professionnelles !
 

Catégorie C : Sujet libre

 

1er Prix : Didier HILLION

Respiration

Tel les bronches et les bronchioles qui amènent l'air plein d'oxygène aux poumons, les ramifications portées par les branches supporteront les feuilles qui amèneront l'oxygène à l'air ambiant. La forêt nous ressemble et nous aide à respirer.
 

 

2ème Prix : Diane CHESNEL

Au fond du bois...

Bercés par tant de contes et légendes, nous avons tous été plongés tout petit dans ces forêts imaginaires ou réelles, aussi mystérieuses qu’attirantes, aussi fascinantes qu’inquiétantes. Aujourd’hui encore, même aux portes des grandes villes, la forêt reste un univers sur lequel le temps et la modernité semblent n’avoir pas de prises. Elle reste un lieu propice à l’évasion du corps comme de l’esprit. Et lorsque le soir tombe, on aime y retrouver les frissons de l’enfance lorsqu’on relisait pour la énième fois l’histoire du Petit Poucet.
 

 

3ème Prix : Pierre BAISSAC

Forêt Verte

A l'approche du printemps, le sol de la forêt verte, près de Rouen, se recouvre de jacinthes sauvages dont le violet éblouissant s'harmonise avec le vert tendre des jeunes pousses. J'aime y passer du temps pour photographier ou pour le plaisir, tout simplement. Mais depuis quelques années, mes promenades se cantonnent à quelques carrés de terre épargnés par les engins des ouvriers du coin. Je sais qu'ils œuvrent pour le bien de notre forêt, et même si ce n'est que provisoire, les champs de fleurs ont fait place à des ornières remplies de boue d'empreintes de pneus géants, à de tas de branches mortes qui abîment la vue. Quelques pousses violettes ont résisté aux assauts de la mécanique, mais elles ne suffisent pas à recouvrir les feuilles décolorées de l'automne passé. Faut-il que la santé se préserve au détriment de la beauté ?
 

 

Prix des internautes

 

Catégorie A - Forêt & Biodiversité :

Véronique LESTOQUOY

 

L'invasion des perruches à collier, quels effets sur la biodiversité ?

"Psittacula Krameri", espèce de grande perruche africaine, a été introduite par mégarde il y a quelques années. Elle montre une facile adaptation à notre pays. Considérée comme une espèce invasive, des études sont en cours pour connaître l'effet de ce bel oiseau sur la biodiversité de nos parcs et de nos forêts.
 

Catégorie B - Forêt & Industrie du bois :

Bertrand MIGNON

Au cœur de la forêt

Ecoutez moi, je bats au rythme de la sève, mes occupants m'entretiennent, je vis pour votre besoin, pour votre plaisir.
 

Catégorie C - Sujet libre :

Laurence CHABALIER

Au cœur de la forêt, mon sentier merveilleux...

J'aime à m'enchanter au cœur de la forêt où le petit sentier semble former une spirale qui m'attire et m'enveloppe : elle est accueillante cette forêt... elle est bienveillante...